La cigarette électronique : un large spectre de méfaits

Méfaits du vapotage, effets sur la santé du vapotage

Du temps s’est écoulé depuis l’apparition de la cigarette électronique. Bien que de nombreux aspects en restent inconnus, les études sur les effets qu’a le vapotage sur la santé se font de plus en nombreuses.

La cigarette électronique fut proposée au départ par l’industrie du tabac comme solution moins dommageable que la cigarette. Ainsi fit-elle figure d’outil servant à la réduction des méfaits. Nombreux sont ceux qui ont été séduits par ce nouveau dispositif, grâce au marketing ciblant plus précisément les jeunes, si bien que ces derniers sont maintenant aux prises avec une dépendance à la nicotine. En effet, la majorité des personnes qui vapotent sont des jeunes de 15 à 24 ans, dont 54 % ne touchent pas à la cigarette. Or, une étude montre que les jeunes qui vapotent sont quatre fois plus susceptibles de fumer au cours des deux prochaines années. Notons que bon nombre de ces jeunes croient que le vapotage est sans danger pour leur santé, comparativement à la cigarette. Le manque de données a longtemps rendu les conclusions difficiles à propos de la consommation de la cigarette électronique, mais les études scientifiquement valides sont unanimes. Le vapotage est dangereux pour la santé.

Le vapotage est mauvais pour la santé et occasionne plusieurs problèmes mineurs ou plus graves allant jusqu’à la mort

Effets fréquents et courants de la cigarette électronique chez les utilisateurs quotidiens :
  • toux;
  • irritation des yeux;
  • diminution du goût;
  • bouche et gorge sèches ou douloureuses;
  • étourdissements;
  • nausée;
  • maux de tête;
  • palpitations cardiaques;
  • essoufflement;
  • endormissement.
Effets graves de la cigarette électronique pouvant survenir à long terme chez les utilisateurs chroniques :

Tous ces méfaits liés à l’utilisation des produits de vapotage sont indéniablement dommageables pour la santé. C’est pour cette raison que la sensibilisation au vapotage et sa prévention sont de plus en plus requises afin que les jeunes prennent conscience des risques qu’ils courent. Mais il est aussi primordial de mener des efforts de promotion et d’accompagnement auprès des adultes qui vapotent, afin de les soutenir dans leur démarche d’arrêt et de leur proposer des solutions adaptées à leur réalité, telles que les produits de remplacement de la nicotine.

Certes, les méfaits de la cigarette sont bien connus, et ceux de la cigarette électronique le deviennent de plus en plus, mais qu’en est-il du double usage, une réalité chez 21 % des jeunes de 15 à 24 ans et chez 8 % des personnes âgées de 25 ans et plus? Songeons qu’à eux seuls, les effets du vapotage à long terme et très long terme ne sont toujours pas connus en raison de son avènement assez récent et de son historique encore limité…

Caroline Normandin