Un formulaire en ligne pour aider les professionnels de la santé à aider les fumeurs

Grâce à un nouveau formulaire en ligne, les professionnels de la santé peuvent diriger encore plus facilement leurs patients ou leur clients fumeurs vers les services J’ARRÊTE. Au fumeur souhaitant se libérer du tabac, ce référencement peut faire toute la différence.

Depuis 2016, les pharmaciens étaient invités à utiliser un formulaire imprimé, conçu sur mesure, afin de diriger aisément leurs clients fumeurs vers les services J’ARRÊTE. Ce projet novateur, mené par la Société canadienne du cancer (SCC), le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS) et le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), vient de franchir une nouvelle étape : la mise en ligne de ce formulaire sur la page J’ARRÊTE, et la création d’un deuxième formulaire conçu pour le personnel de première ligne des établissements de santé.

« La volonté de passer à un formulaire en ligne était déjà présente, mais la pandémie a accéléré le processus », précise Valérie Hamel, chef d’équipe des Programmes d’abandon tabagique à la SCC. Les deux nouveaux formulaires comprennent une dizaine de questions, dont le nom de la personne qui fume, ses coordonnées et ses disponibilités pour recevoir un appel de la ligne J’ARRÊTE. En outre, le patient ou le client qui fume autorise désormais verbalement (et non plus par écrit) le professionnel de la santé à transmettre ces renseignements à la ligne J’ARRÊTE. Une fois rempli, le formulaire est transféré automatiquement à l’équipe de la SCC. « Nous sommes fiers d’avoir pu réaliser cette refonte technologique visant à faciliter le travail de référencement des professionnels de la santé et nous sommes confiants qu’elle favorisera l’utilisation des services J’ARRÊTE », déclare Isabelle Mailhiot, directrice des communications au CQTS.

Les nouveaux formulaires, complémentaires à l’outil clinique de deux pages publié cet été par le MSSS, seront promus auprès des ordres professionnels au cours des prochains mois. Le tout est conforme aux données probantes : le soutien d’un professionnel de la santé, combiné à l’accompagnement d’un spécialiste en cessation tabagique et à des thérapies de remplacement de la nicotine, forment un trio gagnant capable de faire toute la différence.

Anick Labelle