Retard du projet de loi québécois

L’impatience des organismes de santé face au retard du gouvernement québécois en matière de réglementation du tabagisme risque de durer encore quelques mois.

En effet, les mesures anti-tabagiques qu’entend prendre Jean Rochon, le ministre de la Santé, ne seront probablement pas connues avant la reprise des travaux parlementaires à Québec au mois de mars. Le projet de loi de M. Rochon n’a pu franchir toutes les étapes nécessaires au sein du Conseil des ministres avant le congé des Fêtes.

Rappelons qu’en novembre 1995, M. Rochon avait promis une nouvelle loi antitabac pour 1996.

F.T.