Cigarette électronique : l’attrait certain des jeunes

Pas moins de 8,5 % des élèves de la 6e année du primaire et 34 % des étudiants du secondaire ont essayé l’e-cigarette en 2012-2013, selon une étude commandée par la Société canadienne du cancer – Division du Québec (SCC) au Centre pour l’avancement de la santé des populations Propel. Parmi ces élèves, 18 % n’avaient jamais fumé auparavant. « Ce sont les premières données disponibles sur l’usage de ces appareils chez les jeunes Québécois, dit Geneviève Berteau, analyste des politiques, Questions d’intérêt public, à la SCC. Il est clair qu’ils suscitent un engouement chez les élèves et que le gouvernement doit agir. » La SCC demande donc que la Loi sur le tabac encadre la cigarette électronique afin :

• d’en interdire la vente aux mineurs;
• d’en interdire l’usage dans les lieux publics où celui du tabac est prohibé;
• d’encadrer sa promotion;
• de réglementer son contenu et ses émissions.

Rappelons que la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, s’est engagée à agir rapidement.

Anick Perreault-Labelle

Tableau_jeunes_e-cig