Rythme de parution ralenti du bulletin Info-tabac

Ce numéro d’Info-tabac, daté « été 1999 », vous parvient plus de deux mois après celui de mars 1999. Nous avons appris à la fin d’avril que notre subvention québécoise pour l’exercice financier en cours sera moins du tiers de ce qu’elle était en 1998-1999, et que le gouvernement prévoit y mettre fin définitivement en mars 2000.

Cette compression radicale est sans doute une conséquence indirecte de l’adoption de la loi québécoise sur le tabac en juin 1998 ; tant au ministère de la Santé et des Services sociaux que du côté du personnel politique, d’aucuns semblent croire que le gros du travail a été complété quant à la modification des attitudes sociales face au tabac, du moins en ce qui concerne le rôle des organisations non-gouvernementales.

Nous ne sommes pas du même avis. Il y a lieu de rappeler que les premières tentatives modernes de contrôle du tabac datent du début du siècle, et non de 1980 ou de 1990. Pourtant, la proportion de fumeurs chez nos adolescents atteint de nouveau plus d’un tiers, dont 50 % en mourront s’ils n’arrivent pas à se libérer de leur dépendance.

Cette évolution du tabagisme en dents de scie ne signifie pas que les efforts de contrôle du tabac sont vains, mais plutôt qu’il faut rester vigilant. Une étroite collaboration entre l’État et les organismes de santé demeure le meilleur moyen de garder le cap sur nos objectifs en matière de santé publique.

En attendant de convaincre le gouvernement québécois de la pertinence de notre publication, nous sommes actuellement à la recherche d’autres partenaires. La mise en place d’une nouvelle structure de financement étant en soi un travail accaparant, nous nous voyons dans l’obligation de ralentir temporairement le rythme de parution de notre bulletin.

D’autre part, notre rédacteur en chef depuis le premier numéro, Francis Thompson, vient de nous quitter pour un autre défi dans la lutte au tabagisme, cette fois au bureau d’Ottawa de l’Association pour les droits des non-fumeurs. Nous désirons remercier et féliciter Francis pour les 26 numéros dans lesquels il vous a résumé avec brio l’actualité tabagique.

La lutte antitabac québécoise est redevable à Francis pour ses recherches et ses écrits professionnels, à une époque critique où la circulation d’informations récentes et pointues est primordiale. On peut se réjouir que ses compétences et son expérience continuent de servir notre cause.

Nous sommes heureux d’accueillir Lucie Desjardins à titre de nouvelle rédactrice en chef. Diplômée en communication et en droit, Lucie a acquis une expérience en journalisme à la Société Radio-Canada, aux Éditions Ma Carrière et au Journal du Barreau.

Denis Côté
Coordonnateur, Info-tabac