Programme « Oui, j’arrête! » : mise à jour du guide de l’animateur

Le programme « Oui, j’arrête » a vu le jour en 1992 dans le cadre d’un projet de promotion de la santé cardiovasculaire dans un quartier défavorisé de Montréal, St-Henri. À l’origine, « Oui, j’arrête » fut développé pour répondre d’une part aux besoins de femmes fumeuses désireuses d’arrêter, et d’autre part au désir des animateurs de groupes communautaires d’offrir des ateliers pour aider leur population aux prises avec une dépendance au tabac. Plusieurs évaluations d’implantation ont été réalisées de même qu’une évaluation d’impact. Celle-ci a démontré que plus du cinquième des participantes au programme étaient toujours non-fumeuses six mois après la date de cessation.

En 1995, une subvention de Santé Canada permettait la formation d’animateurs et animatrices partout au Québec. C’est ainsi que plus de 70 personnes en provenance d’organismes communautaires, de CLSC et de Directions de santé publique s’outillaient pour offrir le programme aux fumeurs et fumeuses de leur communauté. Plusieurs formations supplémentaires ont été données depuis. En 1997, le programme était adapté pour les communautés autochtones, grâce à une subvention de Santé Canada à nouveau.

En 2001, le programme a subi une mise à jour complète, sous la direction de Lise Renaud de la Direction de la santé publique de Montréal-Centre. Michèle Tremblay et André Gervais ont revu l’aspect scientifique du programme. Quant à Jacynthe Ledoux, elle s’est assurée de la rédaction de la nouvelle version, après s’être informée auprès de plusieurs animateurs et animatrices du programme des ajustements nécessaires, notamment un ajout d’information pour les femmes enceintes.

Le programme a été diffusé auprès de tous les répondants tabac des Directions de santé publique et auprès des professionnels du Service de lutte au tabagisme du Ministère de la Santé et des Services sociaux. Il est possible d’en obtenir une copie au coût unitaire de 45 $ auprès du centre de documentation de la DSP de Montréal-Centre, au 514 528-2400, poste 3646.

Michelle Tremblay