La Semaine québécoise sans fumer 1997

Le 20 janvier prochain, ce sera le temps d’adopter des espaces sans fumée. C’est l’invitation que lance le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS) aux dirigeants d’entreprises et d’institutions en vue du lancement de la Semaine québécoise sans fumer 1997.

Ces jours-ci, le CQTS et quelques-uns de ses partenaires expédient l’affiche de la Semaine à environ 27 000 destinataires, dont des compagnies via le YMCA-Montréal et 5500 médecins via l’Association des médecins de langue française du Canada. L’affiche, imprimée en 35 000 copies, montre l’extérieur d’édifices et reprend le slogan de l’an dernier, Bonjour l’Air.

La plupart des Directions de santé publique du Québec ont accepté de collaborer à l’Opération Espaces sans fumée en parrainant, dans leurs régions, des entreprises qui acceptent de bannir partiellement ou totalement le tabac pour le 20 janvier. L’aide des répondants tabac consiste à fournir conseils et documentation sur cette transformation parfois délicate. Plus d’une centaine de compagnies ou institutions sont déjà inscrites à l’opération.

Pour plus de renseignements sur la Semaine, on peut rejoindre le CQTS à Montréal au (514) 948-4087 ou la coordonnatrice Lise Bourcier au (418) 876-2141. Denis Côté (moi-même !) s’occupe des relations de presse au (514) 525-7025.

L’air pur en régions

La coordonnatrice Lise Bourcier s’y connaît bien en implantation de lieux sans fumée, puisqu’elle dirige également le programme Air pur, un projet de la Société canadienne du cancer favorisant l’interdiction de la cigarette en entreprise, dans le commerce et dans les édifices municipaux. Ce programme d’un an (avril 1996 à mars 1997) est financé par Santé Canada et se destine à cinq régions du Québec: l’Abitibi-Témiscamingue, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et la Côte-Nord.

Une des stratégies utilisées est d’obtenir le consensus de commerçants voisins, de manière à implanter leur politique antitabac en même temps. Par exemple, les quatre épiciers d’une même municipalité interdiront formellement de fumer dans leurs établissements à partir d’une date commune. Lorsque la transformation est appuyée par l’affichage d’un organisme de santé reconnu, cela ralentit encore mieux les habitudes de certains fumeurs coriaces.

L’agente Air pur du Saguenay-Lac-Saint-Jean (418-543-5513), Marie-Hélène Hudon, rapporte que les édifices municipaux de Chicoutimi et Shipshaw deviendront sans fumée en janvier 1997. Pour sa part, l’usine Cascades de Jonquière, qui compte 200 employés, vient d’aménager deux fumoirs avec ventilation indépendante pour ses adeptes de la nicotine. Les autres agents Air pur sont Liliane Cyr à Rouyn-Noranda (819-797-4827), Steve Lévesque à Rimouski (418-722-7713), Simon Brunel en Gaspésie (418-763-1437) et Ellen Ward à Baie-Comeau (418-295-1863).

Denis Côté
Agent de presse de la Semaine québécoise, Denis Côté est coordonnateur d’Info-tabac.