Une poursuite contre les Pays-Bas

La Youth Smoking Prevention Foundation intente un procès au gouvernement des Pays-Bas parce que celui-ci ne respecte pas la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac. Dans son assignation en justice, le groupe néerlandais de lutte contre le tabagisme donne des douzaines d’exemples d’infractions. D’ailleurs, le documentaire La ministre du tabac montre comment la lutte contre le tabagisme s’effrite aux Pays-Bas depuis la nomination d’Edith Schippers
au poste de ministre de la Santé, des Affaires sociales et des Sports.

Des rencontres secrètesFive_years_of_action

Parmi les infractions notées par le groupe de santé, mentionnons des ministres qui consultent les cigarettiers derrière des portes closes, au sujet des politiques publiques sur le tabagisme. Cela va directement à l’encontre de l’article 5.3 de la convention-cadre. Celui-ci stipule « [qu’en] définissant et en appliquant leurs politiques de santé publique en matière de lutte antitabac, les [gouvernements] veillent à ce que ces politiques ne soient pas influencées par les intérêts commerciaux et autres de l’industrie du tabac. »

Le Canada n’est pas sans taches non plus. L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada détient des actions dans les compagnies de tabac tandis que certaines agences fédérales – dont le Musée des beaux-arts du Canada et le Centre de recherches pour le développement international – ont déjà entretenu des liens avec cette industrie.

Anick Perreault-Labelle