Au revoir !

Par Francis Thompson

Ce printemps est une période de transition, tant pour Info-tabac que pour moi-même. En effet, après deux ans et demi de travail comme rédacteur en chef de notre mensuel, j’ai décidé de passer à de nouveaux défis en acceptant un poste d’analyste de politiques au bureau d’Ottawa de l’Association pour les droits des non-fumeurs.

La décision n’a pas été facile à prendre. Je quitte non seulement un emploi agréable, mais aussi une ville exceptionnelle, de bons amis, des collègues fort sympathiques avec lesquels j’ai eu l’impression de faire du travail utile et important. En matière de contrôle du tabac, le Québec est passé en quelques années de pays sous-développé à pays en rattrapage accéléré. Ce renversement de tendance n’est évidemment pas attribuable à l’action d’un seul organisme, mais nous avons tous fait notre part.

Cependant, comme nous montre l’Histoire, rien n’est définitivement acquis dans la lutte contre l’industrie du tabac. L’alimentation systématique de la contrebande a permis aux cigarettiers d’annuler d’un seul coup, en 1994, les effets de plus d’une décennie de hausses de taxes sur le tabac et de relancer le tabagisme juvénile au Québec et à travers le Canada. Et les tentatives répétées d’interdire la publicité du tabac n’ont jusqu’ici pas abouti, puisqu’il nous reste encore deux étés de festivals Imperial Tobacco à subir…

Cet automne, les plus importantes dispositions de la Loi (québécoise) sur le tabac doivent entrer en vigueur, en particulier en ce qui a trait à l’usage du tabac en milieu de travail et dans les lieux publics. Il faut malheureusement s’attendre à une autre campagne contre les « ayatollahs antitabac » et contre « la bureaucratie toute-puissante » qui a l’effronterie d’appliquer des mesures de santé publique…

Je ne serai plus à Montréal pour assister à ces batailles prévisibles, mais je ne serai pas loin, puisque je continue de vivre au Québec (dans l’Outaouais), de siéger au conseil d’administration d’Info-tabac et de m’occuper de notre site Web.

L’avenir financier du bulletin Info-tabac est incertain, mais l’équipe est solide : notre fondateur et coordonnateur, Denis Côté, reste en place, et nous avons déniché une perle rare pour s’occuper du contenu rédactionnel de la publication. Lucie Desjardins est à la fois avocate et journaliste ; elle arrive avec de nombreuses idées pour améliorer notre bulletin.

En terminant, je tiens à remercier tous les membres du conseil d’administration pour leur travail bénévole depuis trois ans ; notre correctrice, Isabelle Masingue, qui a contribué grandement à la lisibilité du mensuel ; Marc Harvey, qui a pris la relève lorsqu’Isabelle n’était pas disponible ; et les membres de notre comité de rédaction, André Gervais, François Damphousse, Louis Gauvin et Heidi Rathjen, toujours de fidèles collaborateurs.

J’aimerais surtout dire un grand merci à Denis, dont le travail a souvent été moins visible que le mien, mais pas moins important pour autant.