Une épicerie cesse de vendre du tabac

Depuis juin, le Marché Claudin Malenfant, à Rimouski, ne vend plus de tabac. Les deux propriétaires de cette épicerie de quartier, Clément Lévesque et Alcide Lagacé, ne comptent pas faire faillite pour
autant! Après tout, les pharmacies n’ont pas fermé leurs portes quand la Loi sur le tabac, en 1998, a mis fin à leurs ventes de produits du tabac – malgré les protestations du Groupe Jean Coutu! « Je sais compter », dit le copropriétaire du marché rimouskois, Alcide Lagacé. Son partenaire et lui estiment que leur décision leur fera perdre environ 500 000 dollars chaque année. Par contre, ils planifient en récupérer la quasi-totalité en vendant des produits locaux, comme des charcuteries artisanales. Encore mieux : leur choix leur amène de nouveaux clients qui souhaitent soutenir leur initiative. Certains ont même annoncé aux deux propriétaires que leur décision les avait poussés à cesser de fumer!

Marche

Clément Lévesque et Alcide Lagacé ont cessé en juin dernier de vendre du tabac dans leur épicerie.
Photo : courtoisie Journal Le Rimouskois – Rimouski

Une décision réfléchie

Ce choix de Messieurs Lévesque et Lagacé a été mûrement réfléchi et motivé par plusieurs raisons. Mentionnons que leur commerce est situé à proximité de trois écoles primaires et qu’ils ne voulaient pas encourager les jeunes à fumer. Ensuite, cette épicerie de quartier offre gratuitement, depuis six ans, le petit déjeuner aux participants d’une collecte de fonds annuelle de la Société canadienne du cancer. Enfin, en 2013, le commerce a reçu une amende lorsqu’une caissière débutante a vendu du tabac à un mineur. « À un moment, il faut prendre position et affirmer nos valeurs », résume
M. Lagacé. Et cesser de vendre du poison.

Anick Perreault-Labelle