Tabac : le couperet tombe toujours sur quelqu’un qu’on aime

Info-tabac 118 semaine pour un Québec sans tabac SQST afficheLe tabagisme, c’est comme une épée de Damoclès : à tout moment, la maladie et les souffrances causées par le tabagisme menacent de s’abattre sur les fumeurs et leurs proches. Comme le soulignera la Semaine pour un Québec sans tabac (SQST), du 15 au 21 janvier, « Le tabac tue un fumeur sur deux et ça tombe toujours sur quelqu’un qu’on aime. » Pour sa 40e édition, la SQST mettra particulièrement l’accent sur les proches des fumeurs qui, eux aussi, sont accablés et inquiets des maladies et des décès prématurés dus au tabac. En effet, presque 50 % des Québécois connaissent au moins une personne qui est ou a été atteinte d’une maladie grave à cause de cette dépendance, selon un sondage mené dans le cadre de l’événement annuel.

Cette année, la porte-parole de l’événement est Colette Provencher. L’annonceure météo de TVA a été très affligée par les conséquences du tabagisme puisque son père a souffert d’emphysème et qu’il est décédé des suites d’un cancer du poumon, en 1988. Mme Provencher s’est elle aussi débarrassée du tabac il y a presque 20 ans à l’occasion de son 37e anniversaire « afin de s’offrir le plus beau cadeau qui soit : arrêter de fumer. »

Enfin, cette année, la SQST incitera davantage les fumeurs à se libérer du tabac avec l’aide des services J’ARRÊTE : ligne téléphonique, site Web jarrete.qc.ca revampé et centres d’abandon du tabagisme. Histoire de se rapprocher toujours plus de l’objectif d’un Québec sans tabac!

Anick Labelle