Nouvelles brèves

Par Denis Côté et Lucie Desjardins

Jocelyn Cormier quitte l’Association pulmonaire

La cause de la réduction du tabagisme québécois a perdu un de ses plus énergiques défenseurs. Responsable du dossier tabac au sein de l’Association pulmonaire du Québec (APQ) depuis huit ans, Jocelyn Cormier vient d’accepter un nouveau défi, à titre de directeur du financement aux Petits Frères des Pauvres.

M. Cormier avait initié plusieurs services fort populaires, notamment les certificats progressifs d’ex-fumeurs, la trousse d’implantation Poumon-9 pour les entreprises, et la ligne téléphonique d’aide à la cessation Poumon-9. Sous sa direction, l’APQ a développé un impressionnant choix d’outils antitabac, que les fumeurs ou les intervenants peuvent commander à peu de frais. Le matériel conçu par M. Cormier et ses collaborateurs est toujours offert par l’association, au (514) 596-0805, ou 1 800 295-8111.

11e Conférence mondiale à Chicago

Environ 3500 professionnels sont attendus à la 11e Conférence mondiale sur le tabac OU la santé, à Chicago du 6 au 11 août prochain. La 10e Conférence s’était tenue en 1997 à Beijing, en Chine.

L’événement a pour mission de motiver et d’outiller davantage les personnes impliquées dans la lutte au tabagisme, et de mieux diriger leurs efforts. L’ultime but : la réduction de la consommation du tabac à l’échelle planétaire.

La Société américaine du cancer agit à titre d’hôte officiel, en collaboration avec l’Association médicale américaine et la Fondation Robert Wood Johnson. Parmi la multitude d’activités au programme, on réunira des gens ayant fait défection de l’industrie du tabac. La soumission des résumés d’allocutions des conférenciers, de même que les inscriptions hâtives, sont attendues dès janvier. Pour renseignements : (312) 464-5159, ou www.wctoh.org.

Vive l’« Alliance pour la lutte au tabagisme » ! 

Depuis le 15 novembre, la Coalition Québec-Chaudière-Appalaches pour la santé et contre le tabagisme porte désormais un nom plus court et plus dynamique, soit Alliance pour la lutte au tabagisme, avec en sous-titre, Région de Québec et Chaudière-Appalaches.

La nouvelle appellation évitera la confusion avec la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac. Un nouveau logo a été adopté ; il montre deux escrimeurs coupant une cigarette avec des ciseaux.

Parmi ses premières activités, l’Alliance présente une soirée spectacle à la Salle Albert-Rousseau du cégep de Sainte-Foy, le mercredi 19 janvier à 19h. Avant la prestation de l’humoriste Martin Petit et de la pièce In Vivo, du groupe Monopode, les visiteurs pourront glaner de l’information aux kiosques traitant du tabagisme. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la Semaine québécoise pour un avenir sans tabac. Le coordonnateur de l’Alliance est Mario Champagne, que l’on peut joindre au (418) 666-7000, poste 252.

Des films sans fumeur

Daniel Lacasse, de Québec, a créé un site Internet dédié aux films où n’apparaît aucun fumeur. Cette idée lui a surgi après avoir visionné le film Titanic, où le jeune Leonardo Di Caprio fume allègrement. M. Lacasse, âgé de 28 ans, est ennuyé de voir des acteurs au grand écran avec la cigarette au bec. Le tabac, c’est un « poison en vente libre », dit-il.

Situé à http://pages.infinit.net/abc/films-movies, ce site énumère par ordre alphabétique les films récents dans lesquels n’apparaît aucune scène de tabagisme. Même un film où les fumeurs incarnent des personnages peu valorisés, tels des criminels ou des itinérants, n’aurait pas la clémence de l’internaute cinéphile. Pour la mise à jour hebdomadaire du site, Daniel Lacasse utilise des données d’un site américain comparable, et y ajoute en plus de ses propres observations du cinéma.

Collectionneur de cendriers

Jacques Darche, de Kateville en Estrie, collectionne les cendriers depuis dix ans. Sa spécialité est d’échanger, avec les fumeurs, des cendriers contre des diplômes de bonne haleine. On peut d’ailleurs lire sur sa carte d’affaires : « FUMEURS : quand vous aurez compris, je vous échange vos cendriers pour un diplôme officiel de bonne haleine. »

Dédiée au père de M. Darche, décédé de troubles respiratoires à l’âge de 54 ans, l’impressionnante collection réunit environ 2000 cendriers de toutes formes. Elle sera exposée les 8 et 9 avril prochain au Village québécois d’Antan, de Drummondville. Ce village historique est un endroit inusité pour une exposition de cendriers puisqu’il y est interdit de fumer, même à l’extérieur des bâtiments. On peut rejoindre Jacques Darche au (819) 843-5422.

L’équipe Player’s ne court plus au Québec

Prétexte à presque toute la publicité déguisée des cigarettes Player’s au Canada, le programme de course automobile Player’s se concentrera sur la série CART en 2000, délaissant la série Atlantique laquelle comportait deux étapes québécoises, Montréal et Trois-Rivières. Les vingt courses de la série CART auront toutes lieu en dehors du Québec, la plupart aux États-Unis.

Basée à Indianapolis, l’équipe Player’s est la copropriété de l’Américain Gerald Forsythe. En 2000, ses deux pilotes seront les Québécois Patrick Carpentier et Alexandre Tagliani. Ce dernier remplace Greg Moore, de Colombie-Britannique, qui devait changer d’équipe l’année prochaine. Âgé de 24 ans, Moore a toutefois été victime d’un accident mortel le 31 octobre dernier, lors de la dernière course qu’il avait à disputer à l’effigie de Player’s.

« Nous voulons que la saison 2000 marque le retour de l’équipe parmi les écuries qui aspirent au championnat », a déclaré le vice-président au marketing d’Imperial Tobacco, Jean-Paul Blais.

Ce dernier est habilement présenté aux journalistes sportifs comme étant le « président de Player’s », ce qui accroît la publicité de la marque tout en y ajoutant une image francophone. Cette manoeuvre ingénieuse, présenter un Québécois comme « président » d’une marque de cigarettes d’une multinationale, a été suivie par JTI-Macdonald, qui affiche maintenant un « président d’Export ‘A’ », Michel Poirier.

Une étape à la fois

Lors d’une conférence de presse bien couverte par les médias, à Montréal le 8 décembre, la Société canadienne du cancer a lancé ses trois nouvelles brochures d’aide à la cessation, en version française ou anglaise. Commanditées par Novartis, ces publications de la série Une étape à la fois sont disponibles gratuitement sur appel au 1 888 939-3333, ou sur Internet.

Basées sur les cinq stades du changement, ces brochures portent des titres identifiant leurs destinataires, soit « Pour les fumeurs qui ne veulent pas cesser de fumer », « Pour les fumeurs qui veulent cesser de fumer », et « Aider un fumeur à cesser de fumer ». Celles conçues pour les fumeurs sont ponctuées de nombreux espaces servant à y inscrire leurs réflexions et cheminements.

De belles résolutions

« Prendrez-vous, au Nouvel An, la résolution de cesser de fumer en l’an 2000 ? » Voilà une question posée en septembre par les sondeurs de Decima à 605 fumeurs canadiens (dont 178 québécois), à la demande de Novartis Canada, le fabricant du timbre Habitrol. Une proportion de 31 % des fumeurs canadiens (dont 39 % des québécois) ont répondu « oui ».

Il y a cinq ans, pour un simple changement d’année, seulement 15 % des fumeurs prenaient cet engagement. Par le passé, 47 % des actuels fumeurs (44 % au Québec) avaient déjà adopté une telle résolution du Nouvel An, sans réussir à la tenir. Si, en l’an 2000, ces belles intentions se concrétisaient, les fabricants canadiens de cigarettes perdraient environ 1 900 000 clients (dont 800 000 au Québec).

Jazz GM, c’est confirmé

Le 4 novembre, les organisateurs du Festival international de Jazz de Montréal ont confirmé la rumeur qui circulait depuis quatre mois, à savoir que General Motors deviendra leur nouveau commanditaire principal en 2000, en remplacement de du Maurier. Cependant, cette marque de cigarettes s’associera à des volets secondaires du festival, ce qui pourrait lui procurer encore une énorme visibilité.

En l’absence de réglementation provinciale ou fédérale sur les commandites, aucune limite ne semble être imposée aux budgets publicitaires des cigarettiers, même si leurs contributions aux événements diminuent. Étonnamment, les lois restreignent le financement des activités culturelles ou sportives, sans toutefois limiter la publicité qu’en font les fabricants.

Jean Rochon honoré

Le ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Jean Rochon, anciennement ministre de la Santé, s’est vu décerner par l’Association pour les droits des non-fumeurs, un prix d’excellence pour sa remarquable contribution à la lutte au tabagisme au Québec.

« Grâce à votre courage et votre détermination, la province de Québec dispose maintenant d’une excellente loi pour réduire l’impact du tabagisme sur la santé de ses citoyens, » a déclaré, lors de la remise du prix, François Damphousse, directeur du bureau québécois de l’ADNF.

À chaque année, l’Association décerne un prix aux personnes qui se sont distinguées dans leur travail afin de protéger la santé publique, spécifiquement en s’impliquant dans la lutte au tabagisme.

Taxis sans fumée

Dorénavant, sur l’île de Montréal, il sera possible de se laisser reconduire par un taxi sans humer le fond du cendrier ou respirer la fumée du chauffeur. Un nouveau règlement sur les taxis, adopté par la Communauté urbaine de Montréal le 20 octobre, permet au consommateur de demander un taxi non-fumeur.

Le chauffeur lui-même est soumis à cette interdiction de fumer dans le véhicule et ce, en tout temps. Il est autorisé à refuser d’effectuer une course si le client désire fumer dans la voiture, laquelle doit être identifiée non-fumeur.

Franc succès des Poumons Roses en Outaouais

Des milliers de personnes de l’Outaouais ont bénéficié de la Tournée des Poumons Roses qui offrait des ateliers pour aider à cesser de fumer, et des kiosques d’information pour le grand public, les entreprises ainsi que pour divers milieux gouvernementaux et scolaires. De plus, la Tournée consistait en des conférences, des activités de sensibilisation et de dépistage de monoxyde de carbone.

En prévision de l’entrée en vigueur, le 17 décembre, des dispositions de la Loi sur le tabac, l’Association Les Poumons Roses, le Club d’Eau Plus et Télécom Outaouais ont lancé, le 15 septembre, une tournée régionale qui s’est clôturée, le 8 décembre, par un brillant succès. « Nous confirmons que les objectifs de la Tournée ont non seulement été atteints mais ont été largement dépassés. En effet, nous avions prévu visiter une cinquantaine d’entreprises alors que près de 100 employeurs ont participé à la Tournée », a affirmé Me Denis Mathieu, responsable de la Tournée.

Cette tournée a suscité chez plusieurs fumeurs le désir d’arrêter de fumer, a constaté Marie Marcaurelle, présidente de l’Association Les Poumons Roses : « Cette présence constante leur a redonné l’espoir de pouvoir réussir. »

L’équipe entend poursuivre le travail et offrir encore des ressources.

Hausse de 10 $ la cartouche toujours réclamée

Comme l’avait appréhendé Info-tabac au numéro prédédent, la cartouche de 200 cigarettes ne coûte que 1,20 $ de plus aux consommateurs depuis le 6 novembre. Le gouvernement fédéral a majoré ses taxes d’accises sur les cigarettes de 0.60 $. Le Québec, l’Ontario, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard ont haussé leurs taxes provinciales d’un montant équivalent.

Les groupes de lutte au tabagisme estiment cette hausse insuffisante et réclament toujours une augmentation de 10 $ la cartouche afin d’engendrer un effet dissuasif sur la consommation de cigarettes, notamment chez les jeunes.

Tous s’entendent pour dire qu’au rythme où vont les augmentations, c’est en 2049 qu’au Québec on retrouvera les niveaux de taxation de 1994.