L’emballage : une excellente façon de communiquer avec les fumeurs‎

Ajouter le numéro de téléphone d’un service d’aide à la cessation tabagique sur les emballages des produits du tabac en augmente de façon importante les appels. C’est ce que conclut une étude parue en février 2016 dans le Canadian Medical Association Journal.

C’est en mars 2012 que les mises en garde incluant un numéro de téléphone sont apparues sur les paquets de cigarettes. Cela a eu des répercussions importantes sur la Téléassistance pour fumeurs, la ligne téléphonique de soutien ontarienne. C’est ce qu’ont constaté Bruce Baskerville et ses collègues du Centre pour l’avancement de la santé des populations Propel. Quebec-Classique1En 2012-2013, la ligne ontarienne a reçu 500 appels de plus chaque mois, en moyenne, comparativement à 2010-2011. Cela représente une hausse de 52 %. Au Québec, l’ajout du numéro de la ligne j’Arrête sur les emballages a entraîné une hausse de 64 % des appels pendant la même période.

Bruce Baskerville et son équipe ont constaté que, en Ontario, la hausse s’est maintenue pendant presque deux ans. Elle est aussi survenue indépendamment des promotions de la ligne téléphonique ou des augmentations de taxes sur les produits du tabac. Enfin, l’ajout du numéro de téléphone sur les emballages a attiré une nouvelle clientèle vers la téléassistance ontarienne : plus
de jeunes, plus d’hommes, plus de personnes peu scolarisées et d’origine ethnique plus diversifiée.

« L’emballage demeure le meilleur outil pour joindre les fumeurs, surtout si on renouvelle périodiquement les mises en garde », renchérit Isabelle Éthier, directrice adjointe du Service d’information sur le cancer et du soutien à l’arrêt tabagique à la Société canadienne du cancer – Division du Québec. La principale source de connaissance de la ligne j’Arrête demeure le paquet de cigarettes, confirme l’Institut national de santé publique du Québec. Raison de plus pour implanter le paquet neutre, sachant que ce type d’emballage rend les mises en garde et autres messages encore plus visibles et percutants.

Anick Labelle