La revue Info-tabac a 20 ans!‎

Le monde a bien changé depuis la parution de la première édition d’Info-tabac, en 1996. Il y a à peine 20 ans, on pouvait encore fumer dans de nombreux commerces et lieux de travail au Québec. C’était aussi l’époque où, en réponse à la lutte contre le tabagisme, les journalistes prenaient le plus souvent le parti de la « liberté » plutôt que celui de la santé publique. C’est dans ce contexte que le premier numéro d’Info-tabac a été publié, sous la gouverne de Denis Côté.Info-tabac 119 Montage 100e

Le premier cheval de bataille : les commandites

À l’époque, la Loi sur le tabac fédérale interdisait – en théorie – la publicité pour les produits du tabac. Les cigarettiers commanditaient tout de même un nombre important de grands événements au nom de leurs marques. Par exemple, aux Internationaux Player’s, une compétition de tennis, tout était aux couleurs bleues et blanches de la marque, jusqu’aux uniformes des hôtesses. C’est cette situation qu’Info-tabac dénonçait dans sa première édition. Au fil des années, la revue s’est intéressée à tous les aspects de la lutte contre le tabagisme : l’adoption de lois plus sévères contre le tabac, la prévention du tabagisme chez les jeunes, l’influence de l’industrie, les thérapies de remplacement de la nicotine, les procès contre les cigarettiers, la contrebande de tabac, la cigarette électronique, etc.

Info-Tabac 119 Montage commanditaire

Pendant de nombreuses années, les cigarettiers ont contrevenu à la loi en commanditant des événements au nom de leurs marques de cigarettiers.

Financé par le MSSS

La revue Info-tabac a vu le jour grâce à une subvention discrétionnaire du ministre québécois de la Santé et des Services sociaux de l’époque, Jean Rochon, au moment où la première Loi sur le tabac du Québec était attendue et chaudement débattue. Depuis, Info-tabac a bénéficié d’une subvention annuelle de ce même Ministère. Depuis ses débuts, la revue consulte de nombreux groupes de santé, dont l’Association pour les droits des non-fumeurs, le Conseil québécois sur le tabac et la santé et la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac. La Société canadienne du cancer a pris les rênes du magazine en 2012, à la suite du départ à la semi-retraite de son fondateur, Denis Côté.‎

Info-Tabac 119 Francis Thompson

Francis Thompson a été le premier journaliste d’Info-tabac.

Au fil des années, Info-tabac a aussi pu compter sur plusieurs rédacteurs. Pierre Croteau, entre autres, est toujours actif dans le dossier de la lutte contre le tabagisme. Il rédige notamment le blogue francophone sur les recours collectifs intentés par des fumeurs et ex-fumeurs québécois contre les cigarettiers canadiens. Quant à Francis Thompson, qui a été le premier journaliste d’Info-tabac, il dirige maintenant le Framework Convention Alliance, un organisme qui surveille la mise en œuvre de la Convention-cadre de l’OMS sur la lutte antitabac. « Dans ma tête, Info-tabac était un projet à court terme visant à obtenir la première Loi sur le tabac au Québec, dit M. Thompson. Que la revue existe encore aujourd’hui montre à quel point il y a un besoin. » Denis Côté ajoute : « Je suis content que notre travail se poursuive grâce à la Société canadienne du cancer. Parce que 20 % de fumeurs, c’est une épidémie qu’il faut continuer à combattre. »

Anick Labelle