Je cours, j’écrase!, un nouveau programme pour cesser de fumer

Et si, tout en cessant de fumer, les fumeurs commençaient à s’entraîner? En plus d’améliorer radicalement leur santé, ils augmenteraient de façon importante leurs chances de ne pas retoucher au tabac. Or, c’est la combinaison que leur propose le nouveau programme Je cours, j’écrase!, développé en partenariat par la Société canadienne du cancer (SCC) et le Coin des Coureurs. L’objectif : cesser de fumer et, après 10 semaines, arriver à courir ou à marcher cinq kilomètres.

Info-tabac 112 Je cours, j'écraseEn effet, l’activité physique est l’antidote parfait aux symptômes de sevrage. Elle diminue le stress, les humeurs négatives et les risques de prise de poids tandis que, en augmentant l’estime de soi, elle réduit les risques de rechute. Comparativement à ceux qui cessent de fumer sans aucune aide, ceux qui se libèrent du tabac en participant à Je cours, j’écrase! multiplient par sept leurs chances d’être encore non-fumeurs six mois plus tard, selon les résultats d’un projet pilote mené par la SCC et le Coin des Coureurs.

Il y a trois façons de participer à ce programme. On peut assister à des rencontres hebdomadaires, en magasin, afin de recevoir un soutien personnalisé sur l’abandon du tabac et un entraînement professionnel. On peut aussi recevoir un courriel hebdomadaire avec des informations sur la cessation tabagique et un programme d’entraînement virtuel. Enfin, on peut s’inscrire à Je cours, j’écrase! en s’engageant à cesser de fumer par soi-même. Au bout de 10 semaines, chacun est invité à marcher ou courir cinq kilomètres et court la chance de gagner des prix.

Le programme virtuel (par courriel) et l’engagement volontaire sont offerts partout. Par contre, seulement deux boutiques Coin des coureurs offrent le programme en magasin, pour l’instant : celle du Quartier Dix-30, à Brossard, et celle de la rue Cartier, à Québec. D’ici 2018, toutefois, toutes les succursales canadiennes de la chaîne devraient le proposer. Qu’importe le programme choisi par le fumeur, celui-ci doit s’y inscrire. Une première cohorte québécoise débutera en avril et les inscriptions seront acceptées jusqu’au 23 avril. Enfin, l’engagement volontaire est gratuit, le programme en magasin coûte 69,99 $ (plus taxes) et, par courriel, 49,99 $ (plus taxes). Une mince somme à payer pour se libérer d’une dépendance aussi forte.

Anick Labelle