Interdiction du menthol : première internationale en Nouvelle-Écosse

mentholCertains semblent croire – ou veulent faire croire – que la menthe n’est pas une saveur comme les autres. C’est vrai : elle est pire! Lorsqu’elle est ajoutée aux produits du tabac, elle anesthésie les voies respiratoires et pousserait même à fumer davantage. C’est vrai : à peine environ 5 % des fumeurs canadiens optent pour des produits du tabac mentholés, selon le Centre pour l’avancement de la santé des populations Propel. Mais cela grimpe à 29 % chez les adolescents canadiens qui ont fumé au cours des 30 derniers jours – et même à 31 % chez les jeunes Québécois!

Heureusement, ces derniers mois, pas moins de cinq provinces canadiennes ont adopté ou déposé des projets de loi qui interdisent les saveurs dans les produits du tabac – incluant le menthol. En avril, la Nouvelle-Écosse est même devenue le premier territoire au monde à le faire. Cette interdiction touche la quasi-totalité des produits du tabac, n’épargnant que les cigarettes électroniques et certains cigares pesant plus de cinq grammes. L’Ontario a adopté une loi semblable à la fin du printemps tandis que le Québec et le Nouveau-Brunswick ont tous deux déposé des projets de loi comportant une clause similaire. Même l’Alberta qui, à la suite des pressions exercées par l’industrie, avait d’abord exempté le menthol de sa loi, a fait marche arrière! Une excellente nouvelle pour la santé publique et celle de tous les Canadiens.

Anick Perreault-Labelle