Événements sans fumée : la Capitale-Nationale s’inspire de Lanaudière

Après la région de Lanaudière, c’est celle de la Capitale-Nationale qui offre aux municipalités des bannières gratuites annonçant qu’un événement est sans fumée. Une initiative appréciée autant dans les fêtes familiales que dans les concerts de soirée en plein air. « L’idée nous en est venue en lisant l’article d’Info-tabac sur les bannières “Événements sans fumée” déployées dans Lanaudière », explique Peggie Gingras, nutritionniste en promotion et prévention de la santé au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale.

Peggie Gingras pose fièrement avec l’une des 18 bannières de la Capitale-Nationale.

Les huit bannières « Événement populAIRe sans fumée » ont été déployées dans environ 30 événements en 2016 et dans au moins 80 en 2017. Le projet fonctionne si bien que 10 bannières additionnelles ont été achetées l’année dernière. Fête des voisins, Relais pour la vie, fêtes gourmandes, tournoi de balle, concerts : toutes sortes d’événements, familiaux ou non, invitent les participants à ne pas fumer. « Dans certaines soirées de la Saint-Jean, la bannière était placée à côté du bar tandis que, à un concert des Trois Accords, à Pont-Rouge, il a été rappelé au micro que l’événement était sans fumée », se réjouit Peggie Gingras. Les bannières sont prêtées gratuitement aux municipalités, avec un guide d’instructions simple pour les monter et les démonter.

Le projet des bannières est porté par la table de concertation Mobilisation régionale et locale sur les saines habitudes de vie, le poids et la santé de la Capitale-Nationale. Dans Portneuf, la table des directeurs de loisirs a décidé d’aller plus loin : depuis mai 2017, elle réfléchit à comment créer une MRC sans fumée à moyen terme. « C’est un beau défi, dit Mme Gingras. Pour l’instant, on cherche à sensibiliser les élus à cette question tout en définissant ce que cela voudrait dire, exactement. » Une nouvelle source d’inspiration pour d’autres régions, sans aucun doute!

Anick Labelle